Chirurgie de la presbytie

Contenu médical révisé par - Dernière révision 03/05/2017
Chirurgie de la presbytie

Au fur et à mesure que nous vieillissons, et notamment après l’âge de 40 ans, nous éprouvons souvent des changements de vision indiquant la présence de la presbytie.

Avec le progrès technique, ce défaut de réfraction peut être facilement corrigé par moyen d’une intervention chirurgicale.


Monovision

La monovision ou bascule est une technique par laquelle on corrige l’oeil dominant pour la vision lointaine, et l’oeil non-dominant pour la vision proche. Généralement, cela est réalisé en conservant une faible myopie dans l’oeil qui est consacré à la vision proche. La vision binoculaire (avec les deux yeux) permet une bonne vision globale de loin comme de près, sans dépendance des lunettes.

Les techniques les plus actuelles, dénommées de micro-monovision ou monovision avancée, sont réalisées au laser excimère par moyen de la technique LASIK (chirurgie lamellaire) ou du LASEK/PRK (chirurgie de surface).  Nous effectuons toujours un test préalable avec des lentilles de contact simulant l’état final visuel, afin de déterminer quelles personnes peuvent s’y adapter correctement.


Techniques au laser excimère

Les techniques au laser développées spécifiquement pour corriger la presbytie ont été conçues pour tirer le meilleur de la technique LASIK habituelle et corriger à la fois la vision de loin et de près. Très fréquemment, elles sont connues sous le terme général « presbi-LASIK ».

Les techniques plus habituelles transforment la cornée en une structure multifocale où, normalement, la partie centrale est destinée à la vision proche et la partie périphérique à la vision lointaine. Dans toutes ces techniques, la lumière est distribuée entre les deux foyers : loin et près qui, étant opposés, peuvent procurer une amélioration dans la vision proche avec une faible pénalisation pour la vision lointaine, habituellement bien tolérée.

Les candidats pour lesquels cette chirurgie est indiquée sont les patients hypermétropes âgés d’entre 45 et 55 ans, avec +1 à +4 dioptries et des astigmatismes inférieures à 1 dioptrie. Des patients qui aient été opérés au LASIK hypermétropique auparavant et qui souffrent à présent de presbytie peuvent aussi en bénéficier. Cette technique évolue afin de pouvoir, très prochainement, opérer des personnes avec myopie et presbytie.


Techniques au laser de femtoseconde

Le laser de femtoseconde est un outil très sophistiqué qu’on utilise habituellement en chirurgie LASIK pour obtenir le volet cornéen. Lorsqu’il est utilisé pour la chirurgie de la presbytie, une coupe est réalisée à l’intérieur de la cornée, ce qui produit un changement dans la cornée centrale à la forme d’une courbure modérée, de telle sorte que cette région puisse focaliser correctement de près.

C’est un type de chirurgie réalisé depuis l’extérieur de l’œil. C’est l’une des techniques les plus récentes et avancées et, pour l’instant, elle est réservée aux personnes qui souffrent de la presbytie, âgées d’entre 45 et 55 ans, avec un défaut de réfraction très faible en vision lointaine (+0,50 à +1,00) et quasiment sans astigmatisme.


Implant de lentilles multifocales

La chirurgie par implant de lentilles multifocales est à présent la plus utilisée pour corriger la presbytie. Pendant les trois dernières années, elle s’est avérée, dans la plupart des cas, une technique sûre et efficace pour la correction de la presbytie.

La chirurgie consiste à remplacer le cristallin (lentille naturelle de l’œil) pour une lentille permettant de focaliser indépendamment des lunettes, en vision lointaine comme proche. Même si elle en est techniquement différente, elle ressemble en réalité à la chirurgie des cataractes, dans laquelle on remplace le cristallin opacifié (cataracte) pour une lentille intraoculaire.

 


A quoi fait référence le terme « lentille multifocale » ?

Le terme « lentille multifocale » est utilisée pour définir plusieurs types de lentilles (diffractives, réfractives, accommodatives, asymétriques, etc.) ayant toutes le même but. Le choix d’un type ou l’autre dépend des caractéristiques de l’œil et des besoins visuels du patient, qui sont évaluées lors des examens préopératoires afin de déterminer le type de lentilles plus approprié pour chaque cas.


Qui peut se soumettre à l'intervention ?

Les candidats à cette chirurgie sont des personnes âgées d’entre 45 (hypermétropes) et 50 (myopes) ans avec tout degré de défaut, normalement à partir des 2 dioptries, avec ou sans astigmatisme. C’est une chirurgie stable, qui n’exigent d’autres procédures additionnelles au fil du temps et qui, naturellement, empêchent l’apparition de futures cataractes, car le cristallin est remplacé.

Lorsque l’état de l’œil le permet et les besoins visuels du patient l’exigent, on utilise également ce type de lentilles dans la chirurgie de cataractes avec le double but d’améliorer la vision (en extraire la cataracte) et d’atteindre la plus haute indépendance possible des lunettes, de loin comme de près.

Un cas spécial est celui des patients qui ont subi une intervention de cataractes auparavant, avec l’implant de lentilles monofocales conventionnelles et qui souhaites améliorer leur vision de près. Pour ces cas, on implante une deuxième lentille, spécialement conçue à cet effet, qui fournit de la multifocalité et une bonne vision de près sans le port de lunettes. Dans certains cas, des techniques d’implant de lentilles multifocales peuvent être combinées avec des techniques au laser.


Implants cornéens

Les implants cornéens sont des disques extrêmement fins d’une matière en plastique avec un trou central qui sont implantées dans l’épaisseur de la cornée afin de filtres les rayons de lumière et fournir un foyer précis pour la vision proche. Ce sont des techniques prometteuses qui sont toujours en train d’être développées et qui peuvent être appliqués dans des cas très spécifiques. Elles constitueront une alternative de plus parmi les choix de correction chirurgicale de la presbytie.

Vísitanos

ICR siège central Ganduxer

c/Ganduxer,117
08022 Barcelona Ver mapa

ICR Pau Alcover

C. Pau Alcover 67
08017 Barcelona Ver mapa

ICR Terrassa

Carrer del Nord, 77
08221 Terrassa Ver mapa

Centre Chirurgical Clínica Bonanova

Pg. De la Bonanova 22-24
08022 Barcelona Ver mapa

Tests et Traitements Clínica Bonanova

c/ Mandri, 63
08022 Barcelona Ver mapa

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

Rue de l'Escorial,148
08024 Barcelona Ver mapa

ICR siège central Ganduxer

Numéro de téléphone +34 93 254 79 20
Teléfono de Urgencias +34 93 418 72 27

Horario
Du lundi au vendredi de 8h a 20h
Samedis de 9h à 14h

Comment s'y rendre Plus d'infos

ICR Terrassa

Numéro de téléphone +34 93 736 34 40

Horario
Matin: de 9h00 à 14h00. Après-midi: 15h à 20h.

Comment s'y rendre Plus d'infos

Centre Chirurgical Clínica Bonanova

Comment s'y rendre Plus d'infos

Tests et Traitements Clínica Bonanova

Numéro de téléphone 93 434 27 70

Comment s'y rendre Plus d'infos

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

Numéro de téléphone 902 10 10 50

Horario
Toutes les après-midi de 15h a 20h et vendredi matin de 10h à 14h.

Comment s'y rendre Plus d'infos

Ce site web utilise des cookies afin de recueillir des informations statistiques sur votre navigation. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez son usage. Plus d'infos.