7 sur 10 personnes souffrent le « Syndrome de la vision informatique (SVI) »

Contenu médical révisé par - Dernière révision 30/04/2015
7 sur 10 personnes souffrent le « Syndrome de la vision informatique (SVI) »

Les personnes de moins de 60 ans arrivent a regarder une moyenne de 8 heures par jour appareils électroniques a une courte distance. Autant d’heures devant l’écran peut affecter la vision et finissent par devenir un problème qui peut causer des problèmes comme la fatigue oculaire, démangeaisons, oeil sec, vision trouble, rougeur ou même male de tête et douleurs dans les paupières.

Selon une étude réalisée par le Col·legi Oficial d’Òptics i Optometristes de Catalunya, les personnes majeurs de 60 ans passent près de quatre heures par jours devant un écran tandis que beaucoup de personnes de moins de 30 ans passent plus de 10 heures, dont 3 heures et demie ils les passent en regardent le téléphone mobile. Il faut savoir que le temps estimé recommandé est de deux heures par jour maximum.

Nous devons être conscients que l’utilisation excessive des écrans à une courte distance provoque un plus grand effort lorsqu’il s’agit de la mise au point et donc non seulement provoque fatigue visuelle mais peut aussi augmenter la myopie ou autres défauts de réfraction. Regarder un écran  à une distance rapprochée pour tant d’heures supose pour notre système optique une éffort important.

 Dans le cas des téléphones mobiles et tablettes, le facteur de distance est primordial. La lettre et la mesure de l’écran sont plus petits et nous nous approchons sans nous rendre compte.

En outre, comme il a été prouvé par de nombreuses études, que dormir avec un dispositif électronique près peut affecter la qualité du sommeil. La lumière de ces dispositifs affecte le sommeil et la concentration de dormir. Ce fait provoque que la performance au quotidien soit mineur et directement liés à une utilisation majeur des écrans électroniques avant d’aller dormir. Un autre facteur qui affecte principalement le rêve est la lumière bleue des ordenateurs et des tablettes. Ce type de lumière pénètre très facilement nos paupières et active un état d’« alerte » dans le cerveau qui ne nous aide pas à nous détendre, nous faît plus difficile le sommeil et qui nous empêche de nous reposer pendant la nuit.

Aujourd’hui, les écrans sont une réalité dans notre vie personnelle et professionnelle. Il est presque impossible d’éviter l’exposition de ces dispositifs. Nous pouvons suivre une série de conseils qui nous aident à réduire ce que est aujourd’hui déjà catalogué comme le « Syndrome de la vision informatique (SVI) » Par exemple, détourner le regard toutes les 20 minutes 20 secondes et clignoter ou fermer les yeux, mettre l’écran en dessous de la hauteur, éviter les reflets sur l’écran, s’asseoir correctement (l’ergonomie est importante pour une bonne performance visuelle) ou pour ne pas dormir avec un appareil mobile dans la table de nuit, sont quelques options pour atténuer les effets discutés.

Postez votre commentaire

Conformément aux dispositions du Règlement Général sur la Protection des Données (RÈGLEMENT (UE) 2016/679), les informations suivantes sur le traitement des données à caractère personnel vous sont communiquées.

Responsables: Institut Català de la Retina, S.L., Institut Català de Cirurgia refractiva, S.L. (dorénavant ICR).

Contact Délégué à la protection des données: C/Pau Alcover nº 67 08017 Barcelona – rgpd@icrcat.com

Finalité: Le but du traitement est de gérer les informations que vous nous fournissez et en cas d'avoir votre consentement, publier le témoignage sur notre site.

Légitimation: La base légale pour ce traitement est la demande qui a été faite par vous.

Destinataires: Les destinataires de l’information sont les départements et les délégations dans lesquels l’ICR est organisée, en partie ou en totalité. Elles ne seront pas communiquées à des tiers.

Droits: A tout moment, vous pouvez exercer vos droits d'accès, de rectification, de suppression, d'opposition, de limitation de traitement et / ou de portabilité des données en écrivant au Délégué à la Protection des Données DPD à l'adresse indiquée au contact. Vous pouvez aussi révoquer les consentements à d'autres traitements. Vous pouvez également demander plus d'informations au DPD sur les traitements effectués.
Dans le cas où vous considérez que vos droits ont été violés, vous pouvez soumettre une réclamation auprès de l’autorité de contrôle de la protection des données compétente.

À toutes fins, l'utilisateur accepte que l'opinion exprimée soit exclusivement de sa responsabilité. L'utilisateur assume sous sa responsabilité exclusive les dommages et préjudices qui peuvent en dériver.
ICR ne sera pas responsable de l'exactitude, de la qualité, de la fiabilité, de la justesse, de la moralité et de la légalité des données, informations ou opinions publiées par les utilisateurs.
ICR se réserve le droit de ne pas publier toutes les opinions des utilisateurs.
L'utilisateur est responsable de son nom d'utilisateur. ICR ne sera pas responsable de l'utilisation illégale ou à des fins illicites que d'autres utilisateurs peuvent faire de ce nom d'utilisateur.

Conservation: Les données récupérées seront conservées pendant le temps nécessaire pour la gestion demandée.

ICR siège central Ganduxer

c/Ganduxer,117
08022 Barcelona

ICR Pau Alcover

C. Pau Alcover 67
08017 Barcelona

ICR Terrassa

Carrer del Nord, 77
08221 Terrassa

Centre Chirurgical Clínica Bonanova

Pg. De la Bonanova 22-24
08022 Barcelona

Tests et Traitements Clínica Bonanova

c/ Mandri, 63
08022 Barcelona

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

Rue de l'Escorial,148
08024 Barcelona
Ce site web utilise des cookies afin de recueillir des informations statistiques sur votre navigation. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez son usage. Plus d'infos.