KÉRATITE HERPÉTIQUE

Contenu médical révisé par - Dernière révision 27/09/2019
KÉRATITE HERPÉTIQUE

Foto de Community Eye Health en Flickr

Qu’est-ce que la kératite herpétique ?

La kératite herpétique est une infection virale causée par le virus de l’herpès.  Ce virus peut être de deux types : le simple, qui est le plus fréquent et dont nous parlerons ensuite, et le zoster, qui s’accompagne normalement de symptômes cutanés associés aux vésicules et puis des croûtes sur le visage et le cuir chevelu.

Le virus de l’herpès simple peut être de deux types :

  • Type I. Il est le plus commun et affecte principalement le visage.
  • Type II.  Il se transmet sexuellement et infecte les organes génitaux.

Bien que les deux types d’herpès puissent se propager aux yeux et causer une infection, le type I est celui qui cause le plus souvent une infection oculaire.

Types de kératite herpétique

Il existe plusieurs types de kératites herpétiques :

  • Kératite herpétique épithéliale. Elle n’affecte que la couche supérieure de la cornée (épithélium) et provoque de petites plaies ramifiées sous forme dendritique et linéaire.
  • Kératite stromale immune. Réaction inflammatoire des couches les plus profondes de la cornée. Elle peut apparaître après un certain temps après un épisode d’infection herpétique active. Dans ce cas, il n’y a pas de risque de transmission de la maladie puisqu’il n’y a pas de virus, mais bien une réaction des anticorps contre les antigènes du virus.
  • Kératite stromale nécrosante. C’est le type le plus grave. Le virus détruit le tissu cornéen et provoque une réaction inflammatoire. Dans ce cas, des virus actifs de l’herpès sont détectés. C’est celle qui avec plus de fréquence et de gravité laisse une cicatrice plus dense et avec une majeure séquelle visuelle.

Quels sont ses symptômes ?

Les symptômes de la kératite herpétique seront différents selon le type de kératite dont souffre le patient. Les symptômes habituels qui peuvent être associés à la kératite herpétique sont généralement :

  • Douleur
  • Sensation de corps étranger dans l’oeil
  • Sensibilité plus élevée à la lumière avec éblouissement (photophobie)
  • Érythème ou inflammation des paupières
  • Rougissement des yeux
  • Vision floue
  • Larmoiement
  • Diminution significative de l’acuité visuelle

Comment la détecter ?

La kératite herpétique est diagnostiquée par un examen à la lampe à fente. En cas de suspicion clinique, une étude appelée PCR (réaction en chaîne de la polymérase) peut être réalisée, qui détecte très précisément la présence de virus.

Elle peut parfois être confondue avec la sécheresse oculaire, qui peut aussi causer des plaies épithéliales sous forme de dendrite, ou avec d’autres types d’infection, comme celle causée par l’agent pathogène acanthamoeba.

Quel est son traitement ?

Le traitement de la kératite herpétique dépendra de la gravité de l’affection. Les infections légères sont généralement traitées avec des pommades ophtalmiques antivirales. Dans les cas graves, des pommades ou des gels antiviraux topiques peuvent également être utilisés en association avec des médicaments antiviraux oraux. Selon le degré d’inflammation, des anti-inflammatoires sont ajoutés pour ralentir ou arrêter la progression des lésions cornéennes et minimiser la séquelle finale, qui est une cicatrice cornéenne.

En cas de rechute fréquente, les antiviraux oraux à doses préventives sont pris pendant des mois, bien que dans ces cas la fonction hépatique doive être contrôlée, car elle pourrait être endommagée. Dans les cas graves, avec des cicatrices cornéennes qui provoquent une diminution significative de l’acuité visuelle et une maladie sans activité pendant au moins 2 ou 3 ans, il est possible de recourir à une greffe de cornée. Malgré la greffe, le virus latent dans le ganglion neuronal peut être activé dans la nouvelle cornée transplantée, de sorte que pendant la première année un antivirus doit être administré par voie orale de manière préventive. Cependant, cela n’exclut pas qu’après cette année, le virus puisse encore affecter la cornée transplantée.

Questions fréquemment posées

Comment se propage ?

La transmission de la kératite herpétique se produit habituellement par contact direct entre une lésion herpétique active ailleurs dans le corps et l’œil. Pour la prévenir il faut être très rigoureux avec l’hygiène des lentilles de contact afin, en cas de kératite herpétique d’un œil, de ne pas infecter l’autre.

D’autres mesures pour la prévention de la kératite herpétique et de sa récurrence sont :

  • Ne touchez pas vos yeux si vous avez un herpès labial ou une éruption cutanée ailleurs sur votre corps.
  • Ne portez pas de lentilles si vous avez un herpès oculaire actif.
  • N’utilisez pas de gouttes ophtalmiques stéroïdiennes dans le cas d’une infection herpétique active, car elles peuvent favoriser la réplication du virus et, dans le cas d’une infection antérieure à l’herpès, elles peuvent favoriser une nouvelle apparition de l’infection.

Quelles complications peuvent survenir ?

Les complications possibles de la kératite sont :

  • Inflammation et lésion de la cornée pouvant entraîner une cicatrice sur la cornée
  • Ulcères ouvertes avec risque de surinfection bactérienne
  • Infections cornéennes virales chroniques ou récurrentes
  • Inflammation chronique de la cornée
  • Diminution temporaire (due à une inflammation pendant l’infection active) ou permanente (due à une cicatrisation résiduelle) de la vision

Combien de temps de guérison?

La durée de la kératite herpétique dépendra de la taille, de la profondeur et de la cause de la kératite. Les pommades ophtalmiques ou les médicaments antiviraux oraux prescrits par l’ophtalmologiste sont souvent utilisés pour guérir la kératite herpétique.

Malgré cela, la période contagieuse de l’infection dure entre 7 et 10 jours. Après cette période, les lésions tissulaires et l’inflammation persistent jusqu’à ce que la régénération tissulaire commence. Cette régénération peut être totale et sans séquelles en cas d’infection épithéliale superficielle ou avec séquelles pour la cicatrice résiduelle en cas d’affectation stromale.

Les porteurs de lentilles de contact sont-ils plus susceptibles de développer ce type de maladie ?

Oui, les personnes qui portent des lentilles sont 6 fois plus susceptibles de développer une kératite herpétique, surtout si elles les portent plusieurs heures par jour ou la nuit, car cela cause de petites plaies épithéliales par lesquelles le virus de l’herpès peut pénétrer. C’est la raison pour laquelle il est très important de maintenir une bonne hygiène des mains (surtout si vous avez une infection active d’herpès dans une autre partie de votre corps), d’utiliser correctement les solutions de nettoyage et de conservation, de ne pas abuser des lentilles, de ne pas vous baigner avec elles et de les enlever lorsque vous ressentez un inconfort.

L’infection peut-elle être réactivée ? 

Bien que des précautions soient prises, il est très fréquent que la kératite herpétique soit réactivée à cause de ces facteurs :

  • Le stress
  • Le rayonnement ultraviolet
  • Les traumatismes ou les ecchymoses sur le corps
  • L’utilisation de certains médicaments
  • La menstruation
  • L’instillation de certaines gouttes pour les yeux

Les patients immunodéprimés ou atopiques sont plus susceptibles d’avoir une kératite herpétique récurrente ou résistante. La récidive est due au fait que l’infection par le virus de l’herpès touche la majorité de la population (la première infection peut apparaître dès la petite enfance, même sous la forme d’un rhume). Après la première infection, elle ne guérit jamais, mais notre système immunitaire la tient à distance et bloque le virus dans les ganglions lymphatiques du corps. Dans les situations mentionnées précédemment, lorsqu’une certaine immunosuppression apparaît, le virus profite de l’occasion pour quitter les ganglions et affecter une partie du corps, principalement les lèvres.

La kératite herpétique est-elle fréquente chez les enfants ?

La primo-infection herpétique se produit habituellement chez les jeunes enfants, mais sous la forme d’un rhume léger et n’a pas besoin de traitement. Cependant, la kératite herpétique donne les mêmes symptômes que chez l’adulte, où l’affection la plus courante est la kératite épithéliale légère. Malgré cela, les parents devraient être très attentifs et faire un suivi au cas où cela se reproduirait.

Avez-vous des questions?

Écrivez-nous ou prendre rendez-vous pour une consultation avec un de nos spécialistes.

Centres Ophtalmologiques ICR :

ICR siège central Ganduxer

C/ Ganduxer, 117
08022 Barcelona Voir carte

ICR Pau Alcover

C/ Pau Alcover, 67
08017 Barcelona Voir carte

ICR Terrassa

C/ del Nord, 77
08221 Terrassa Voir carte

Centre Chirurgical Clinique Bonanova

Pg. de la Bonanova, 22-24
08022 Barcelona Voir carte

Tests et Traitements Clinique Bonanova

C/ Mandri, 63
08022 Barcelona Voir carte

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

C/ de l'Escorial, 148
08024 Barcelona Voir carte

ICR siège central Ganduxer

Numéro de téléphone +34 93 254 79 20
Téléphone d’urgences : +34 93 418 72 27

Horaire :
Du lundi au vendredi de 8h a 20h
Samedis de 9h à 14h

Comment s'y rendre Plus d'infos

ICR Terrassa

Numéro de téléphone +34 93 736 34 40

Horaire :
De lundi à vendredi de 8:30 h à 14 h et de 15 h à 20 h

Comment s'y rendre Plus d'infos

Centre Chirurgical Clinique Bonanova

Numéro de téléphone 934 34 09 25

Comment s'y rendre Plus d'infos

Tests et Traitements Clinique Bonanova

Numéro de téléphone 93 434 27 70

Comment s'y rendre Plus d'infos

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

Numéro de téléphone 902 10 10 50

Horaire :
Toutes les après-midi de 15h a 20h et vendredi matin de 10h à 14h.

Comment s'y rendre Plus d'infos

Ce site web utilise des cookies afin de recueillir des informations statistiques sur votre navigation. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez son usage. Plus d'infos.