Quelques faits intéressants sur les larmes

Contenu médical révisé par - Dernière révision 15/02/2017
Quelques faits intéressants sur les larmes

Le finale triste d’un film, la rupture d’un couple, un oignon coupé en julienne, un coup ou contusion ou un fou rire peuvent déclencher des larmes, un élément ayant un grand éventail de fonctions.

Les glandes lacrymales les produisent constamment et peuvent même en fabriquer entre 55 et 110 litres par an, ce qui contribue à maintenir notre santé oculaire, outre communiquer nos émotions.

Nous avons plus d’un type de larmes

Notre corps produit trois types de larmes :

  • Le premier type de larmes sont les larmes basales, qui lubrifient, nourrissent et protègent constamment la cornée, une lentille située à la partie plus antérieure de l’œil qui permet le passage de la lumière et protège l’iris, la pupille et la chambre antérieure. Les larmes basales servent de bouclier de protection constante entre l’œil et le monde extérieur et protègent des particules et de la saleté.
  • Le deuxième type de larmes sont les larmes réflexes, qui sont produites quand les yeux ont besoin d’éliminer des substances irritantes et nuisibles, telles que la fumée, les corps ou particules étrangères, ou certaines molécules contenues dans l’oignon qui irritent la cornée. Les glandes lacrymales libèrent une plus grande quantité de ce type de larmes par rapport à la quantité de larmes basales, et elles peuvent contenir une plus grande quantité d’anticorps afin d’aider à combattre les bactéries.
  • Le troisième type de larmes que nos yeux produisent sont les larmes émotionnelles ou psychiques, générées par la joie, la tristesse, la peur et d’autres états émotionnels et dont certains experts affirment qu’elles contiennent des hormones et des protéines additionnelles absentes chez les larmes basales ou réflexes.

Les larmes ont plusieurs couches

Les larmes non seulement sont salines, mais elles ont également une structure contenant des enzymes, lipides, métabolites et électrolytes qui est faite de trois couches :

  • Une couche interne mucinique qui préserve la larme attachée à l’œil.
  • Une couche intermédiaire aqueuse (la plus épaisse) qui hydrate l’œil, repousse les bactéries et protège la cornée.
  • Une couche extérieure lipidique qui préserve la surface de l’œil lisse, afin d’y voir à travers et d’éviter que d’autres couches s’évaporent.

Comment se forment les larmes ?

Les glandes lacrymales se trouvent sur chaque œil et sont chargées de produire les larmes. Lorsqu’on bat les paupières, les larmes se dispersent par toute la surface de l’œil est sont drainées à travers les points lacrymaux, des petits trous situés au coins des paupières supérieures et inférieures. Ensuite, elles voyagent par les canaux lacrymaux et puis par un conduit jusqu’à atteindre le nez, ou soit elles s’évaporent ou elles sont réabsorbées.

Dans certains cas, les canaux lacrymaux peuvent connaître une obstruction. Chez les enfants, c’est un trouble qui se résout spontanément ; chez les adultes, il peut être dû à une infection oculaire, une inflammation, une lésion ou une tumeur, et il pourrait mener à d’autres maladies oculaires, comme la dacryocystite, une inflammation du sac lacrymal.

Lorsqu’une grande quantité de larmes émotionnelles est produite, le système de drainage lacrymal peut connaître une saturation, ce qui fait que les larmes coulent des yeux et roulent sur les joues.

La production de larmes diminue avec l’âge

La production de larmes basales se réduit au fil du temps, et peut mener au développement du syndrome de lœil sec, un problème assez habituel chez des personnes qui éprouvent des changements hormonaux, comme c’est le cas des femmes lors de la grossesse ou la ménopause. En outre, le port des lentilles de contact et la prise de certains médicaments comme les antihistaminiques ou les antidépresseurs peuvent causer de la sécheresse oculaire, ce qui, à son tour, peut entraîner une plus haute tendance à être atteint de blépharite, une cause habituelle d’irritation et inflammation des paupières.

Face à la sécheresse oculaire, il est recommandé de se rendre chez l’ophtalmologiste et suivre les conseils suivants pour mieux hydrater nos yeux :

  1. Battre plus souvent les paupières. Parfois, notamment quand on utilise des écrans pendant longtemps, la fréquence de clignement se réduit. C’est pourquoi, il est essentiel de se rappeler de battre les yeux et, donc, de mieux les lubrifier.
  2. Les larmes contiennent un élément gras similaire aux acides gras oméga-3 et oméga-6 présents aux fruits secs et au poisson, ce qui fait que la consommation de ces aliments soit recommandée.
  3. L’air chaud et sec des lieux intérieurs climatisés, comme le vent extérieur, peuvent dessécher les yeux, ce qui rend importante l’utilisation d’humidificateurs et le fait d’éviter les environnements venteux et d’utiliser des lunettes de soleil afin de se protéger du vent.

Postez votre commentaire

Conformément aux dispositions du Règlement Général sur la Protection des Données (RÈGLEMENT (UE) 2016/679), les informations suivantes sur le traitement des données à caractère personnel vous sont communiquées.

Responsables: Institut Català de la Retina, S.L., Institut Català de Cirurgia refractiva, S.L. (dorénavant ICR).

Contact Délégué à la protection des données: C/Pau Alcover nº 67 08017 Barcelona – rgpd@icrcat.com

Finalité: Le but du traitement est de gérer les informations que vous nous fournissez et en cas d'avoir votre consentement, publier le témoignage sur notre site.

Légitimation: La base légale pour ce traitement est la demande qui a été faite par vous.

Destinataires: Les destinataires de l’information sont les départements et les délégations dans lesquels l’ICR est organisée, en partie ou en totalité. Elles ne seront pas communiquées à des tiers.

Droits: A tout moment, vous pouvez exercer vos droits d'accès, de rectification, de suppression, d'opposition, de limitation de traitement et / ou de portabilité des données en écrivant au Délégué à la Protection des Données DPD à l'adresse indiquée au contact. Vous pouvez aussi révoquer les consentements à d'autres traitements. Vous pouvez également demander plus d'informations au DPD sur les traitements effectués.
Dans le cas où vous considérez que vos droits ont été violés, vous pouvez soumettre une réclamation auprès de l’autorité de contrôle de la protection des données compétente.

À toutes fins, l'utilisateur accepte que l'opinion exprimée soit exclusivement de sa responsabilité. L'utilisateur assume sous sa responsabilité exclusive les dommages et préjudices qui peuvent en dériver.
ICR ne sera pas responsable de l'exactitude, de la qualité, de la fiabilité, de la justesse, de la moralité et de la légalité des données, informations ou opinions publiées par les utilisateurs.
ICR se réserve le droit de ne pas publier toutes les opinions des utilisateurs.
L'utilisateur est responsable de son nom d'utilisateur. ICR ne sera pas responsable de l'utilisation illégale ou à des fins illicites que d'autres utilisateurs peuvent faire de ce nom d'utilisateur.

Conservation: Les données récupérées seront conservées pendant le temps nécessaire pour la gestion demandée.

ICR siège central Ganduxer

c/Ganduxer,117
08022 Barcelona

ICR Pau Alcover

C. Pau Alcover 67
08017 Barcelona

ICR Terrassa

Carrer del Nord, 77
08221 Terrassa

Centre Chirurgical Clínica Bonanova

Pg. De la Bonanova 22-24
08022 Barcelona

Tests et Traitements Clínica Bonanova

c/ Mandri, 63
08022 Barcelona

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

Rue de l'Escorial,148
08024 Barcelona
Ce site web utilise des cookies afin de recueillir des informations statistiques sur votre navigation. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez son usage. Plus d'infos.