Comment lire votre ordonnance ophtalmo

Comment lire votre ordonnance ophtalmo

Après une consultation avec l’optométriste, nous recevons un papier connu comme ordonnance optique où nous trouvons une série de données et abréviations qui nous indiquent, entre autres, notre état réfractif oculaire. Néanmoins, la plupart des gens ne comprennent pas les données que les ordonnances optiques incluent, soit pour les termes utilisés, soit pour la longue liste d’abréviations qu’on y peut trouver.

Avec le but de faciliter la lecture de ce type d’ordonnance, vous trouverez ci-dessous un modèle d’ordonnance avec la description des concepts et abréviations plus fréquents qui seront très utiles afin de la pouvoir lire et comprendre.

Une ordonnance optique a comme but d’établir la correction idéale dont on a besoin pour atteindre la meilleure acuité visuelle, de loin, comme de près. Avec ces données, l’opticien aura les infos nécessaires afin de vous fournir les lunettes ou lentilles appropriés, bien que dans le deuxième cas, des adaptations des valeurs devront être faites.  Le but de la correction optique est d’améliorer la qualité de vision et, donc, de vie.

Ci-après, vous trouverez un modèle d’ordonnance de correction optique de l’Institut Català de Retina :

optica2FR

Le format de l’ordonnance peut varier fortement, mais les concepts et abréviations sont presque toujours les mêmes. Examinons-les ci-après :

SPHÈRE

Abréviations et appellations : Esf, Sph, Sphera

La sphère se mesure en dioptries et établit la puissance des verres dont on a besoin pour corriger des erreurs de réfraction tels que la myopie (pour laquelle le signe précédant le chiffre sera négatif [-2,5]), ou l’hypermétropie (dont le signe précédant le chiffre sera toujours positif [+2,75]). La sphère se mesure toujours avec des multiples de 0,25 dioptries (+0,25, -3,75…).


CYLINDRE ET AXE

Abréviations et appellations :

Cylindre : CYL, Cylinder. Il peut être noté après la valeur sphérique.

Axe : Axe

Il s’agit des valeurs représentant l’astigmatisme. Ils indiquent la puissance et direction de positionnement du verre torique qui corrige cet erreur réfractif. Les valeurs sont aussi exprimées en dioptries, pouvant être accompagnés du signe positif ou négatif.

Dans le cas où aucune valeur est notée, la case est laissée vide ou avec la valeur zéro marquée, ce qui nous indique qu’on n’est pas atteints d’astigmatisme. Dans le cas où on ne serait atteints que d’astigmatisme, ce serait la case de la sphère celle qui resterait vide ou avec la valeur 0. L’astigmatisme, comme la myopie et l’hypermétropie, est exprimé par moyen des multiples de 0,25 dioptries.


ADDITION

Abréviations et appellations : ADD ou Addition

L’addition n’est valable que pour la correction de la vision de près. Avec ces informations, l’opticien pourra vous fournir plusieurs solutions : lunettes progressives, bifocales ou monofocales de près. L’addition exprime la puissance sphérique qui corrigera la presbytie.

C’est une valeur à ajouter à la vision de loin afin de rendre la vision nette de près. Elle est habituellement entre +0,50 et +3,50 dioptries et elle est toujours une valeur positive. On peut pourtant trouver des ordonnances ou la correction de près (la somme de la correction de loin et l’addition) est notée directement, c’est pourquoi cette valeur pourrait figurer avec un signe positif ou négatif.


PRISME ET BASE

Abréviations et appellations :

Prisme : prisme

Base : B, INT : intérieure, EXT : extérieure, SUP : supérieur, INF : inférieure.

Le prisme est un complément de la correction sphérique ou cylindrique qui est exprimé en dioptries prismatique dont le spécialiste fait usage dans le cas où il existe un déséquilibre musculaire entre les deux yeux, ce qui sert à compenser de manière optique les déséquilibres binoculaires.

La base indique l’orientation utilisée pour le prisme dans les lunettes (inférieur, supérieure, intérieur et extérieure). Il est possible de trouver l’orientation exprimée en degrés.


DISTANCE ET HAUTEUR PUPILLAIRE

Abréviations et appellations :

DP, EP OU DI : Distance pupillaire, écart pupillaire ou distance interpupillaire

DEP : Demi-écart pupillaire

Distance des centres

La distance ou écart pupillaire ou interpupillaire est la distance existante entre le centre des deux pupilles, celle de l’œil droit et celle de l’œil gauche. Elle est exprimée en millimètres. Le demi-écart pupillaire est la distance existante entre le centre du nez et le centre de la pupille, donc deux demi-écarts correspondent à un écart ou distance pupillaire. La hauteur pupillaire est la distance existante entre la pupille et la partie inférieure de la monture choisie qui tiendra les verres. Toutes ces valeurs sont mesurées en mm.

Afin de monter et centrer les verres, l’opticien aura besoin de ces valeurs fondamentales, mais elles ne figurent généralement pas dans les ordonnances, car elles ne sont pas utiles pour l’usager des lunettes, et la hauteur pupillaire ne pourra être mesurée que quand l’usager aura déjà choisi la monture souhaitée.


Dans les ordonnances, on peut aussi y trouver d’autres abréviations :

DP : Outre la distance pupillaire, dans certaines ordonnances elle peut correspondre à des « dioptries prismatiques ».

VL : vision de loin (>3 mètres)

VP : vision de près (30 – 40 cm)

VI : vision intermédiaire (40 cm – 3 m)

OD : œil droit

OG : œil gauche

 

Publica tu comentario

Tu dirección de correo no será publicada

2 comentarios

ICR siège central Ganduxer

c/Ganduxer,117
08022 Barcelona

ICR Pau Alcover

C. Pau Alcover 67
08017 Barcelona

ICR Terrassa

Carrer del Nord, 77
08221 Terrassa

Centre Chirurgical Clínica Bonanova

Pg. De la Bonanova 22-24
08022 Barcelona

Tests et Traitements Clínica Bonanova

c/ Mandri, 63
08022 Barcelona

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

Rue de l'Escorial,148
08024 Barcelona
Ce site web utilise des cookies afin de recueillir des informations statistiques sur votre navigation. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez son usage. Plus d'infos.