Hypermétropie

Contenu médical révisé par - Dernière révision 27/06/2022
Hypermétropie

L’hypermétropie est une anomalie de réfraction de l’œil qui se produit lorsque les images sont focalisées derrière la rétine et pas directement sur elle, ce qui entraîne une vision floue ou brouillée à des distances intermédiaires et proches. Ce phénomène se produit généralement parce que la cornée ou le cristallin (ou les deux) ne sont pas assez puissants ou que l’œil est plus court que d’habitude. Ainsi, les personnes atteintes d’hypermétropie peuvent éprouver des difficultés à lire ou à regarder la télévision, mais pas à distinguer les panneaux routiers lorsqu’elles conduisent. L’hypermétropie s’accompagne aussi souvent d’un astigmatisme.


Causes

L’hypermétropie a souvent une composante héréditaire, elle est donc plus fréquente chez les personnes ayant des antécédents familiaux d’hypermétropie. Toutefois, d’autres facteurs peuvent également jouer un rôle.

La plupart des nouveau-nés sont hypermétropes, un défaut qui se corrige au fur et à mesure du développement de l’œil, jusqu’à disparaître, dans de nombreux cas, à l’adolescence. Néanmoins, si l’hypermétropie de l’enfant n’est pas correctement corrigée pendant cette période, elle peut entraîner d’autres troubles visuels, tels que l’amblyopie ou le strabisme. Dans les cas où l’hypermétropie n’est pas très élevée, les jeunes ont tendance à la compenser en accommodant les muscles oculaires, mais avec l’âge cette capacité se perd, et l’hypermétropie qu’ils avaient pendant l’enfance et qui avait disparu à l’adolescence revient, nécessitant le recours à une correction optique.


Comment détecter l'hypermétropie ?

Les symptômes les plus courants dont souffrent les personnes atteintes d’hypermétropie sont les suivants :

  • Vision floue des objets proches : ce symptôme est le plus fréquent, bien qu’il puisse parfois passer inaperçu ou être atténué chez les enfants ou les jeunes en raison de la capacité d’accommodation de leurs yeux.
  • Douleurs ou fatigue oculaires : elles apparaissent généralement après des périodes prolongées consacrées à des activités nécessitant une bonne vision de près, comme la lecture, le travail sur ordinateur, etc.
  • Maux de tête : surtout après un sureffort prolongé de l’accommodation, c’est-à-dire un travail de proximité excessif.
  • Rougeur des yeux : surtout en fin de journée. Peut s’accompagner de larmoiements, de démangeaisons et de clignements excessifs.
  • Le strabisme ou l’exotropie (déviation de l’œil vers l’extérieur) : peut parfois apparaître comme une réaction involontaire à l’accommodation que font les yeux pour se concentrer correctement.

Comment corriger l'hypermétropie ?

L’hypermétropie peut être corrigée par une chirurgie réfractive au laser (LASIK) ou par l’implantation d’une lentille intraoculaire. Ces deux options constituent une solution rapide et efficace, qui permet de corriger en même temps non seulement l’hypermétropie mais aussi d’autres défauts de réfraction tels que l’astigmatisme et la presbytie (fatigue visuelle).

  • La chirurgie réfractive au laser : elle convient aux personnes qui veulent renoncer à une correction optique et qui respectent une série d’exigences. La technique utilisée pour corriger l’hypermétropie est le LASIK.
  • Implantation de lentilles intraoculaires : en cas de forte hypermétropie, ou chez ceux qui ne répondent pas aux critères de la chirurgie au laser, la mise en place de lentilles intraoculaires est une autre option. Les lentilles phaques (ICL), lentilles qui se placent entre la cornée et le cristallin, sont réservées aux jeunes hypermétropes ; tandis que chez les patients plus âgés, qui présentent également une presbytie (fatigue visuelle), cette correction se fait au moyen d’une lentille qui remplace le cristallin, les lentilles pseudophaques.

Afin de choisir le traitement le plus approprié, les besoins particuliers de chaque patient (travail, loisirs, etc.) seront pris en compte et une étude préopératoire complète sera réalisée pour évaluer les caractéristiques de l’œil, comprenant des tests tels que la topographie cornéenne, la pupillométrie, l’aberrométrie, la biométrie, etc. Tous ces tests ne prennent généralement pas plus de quelques heures. La technique la plus adaptée à chaque patient sera déterminée en fonction de ces deux éléments.


Dr. Duch – Quels patients sont susceptibles de bénéficier d’une chirurgie réfractive?


Les personnes qui n’envisagent pas encore de se faire opérer ou qui ne sont pas encore aptes à le faire parce que leur correction n’est pas stable ont d’autres options pour corriger l’hypermétropie :

  • Correction avec des lunettes : c’est la façon la plus simple et la plus courante de corriger l’hypermétropie. Bien que le nombre de dioptries soit bas, il est conseillé de les utiliser pour éviter les symptômes associés à ce défaut, comme les maux de tête ou les douleurs oculaires.
  • Correction par lentilles de contact : Les personnes qui ne souhaitent pas porter de lunettes ont également la possibilité d’utiliser des lentilles de contact. Il existe une variété d’options pour corriger l’hypermétropie avec des lentilles de contact, comme pour les autres défauts de réfraction. Les lentilles de contact peuvent être des lentilles souples, des lentilles rigides perméables au gaz (semi-rigides) ou, si le patient réunit un certain nombre de critères, des lentilles d’orthokératologie. Ces dernières sont des lentilles de contact que le patient porte la nuit, qui moulent la cornée en faisant varier sa puissance de sorte que le patient puisse obtenir une bonne vision pendant la journée sans avoir besoin d’utiliser un autre système de correction pendant la journée.

En définitive, c’est l’ophtalmologiste qui évaluera chaque cas et recommandera l’option la plus appropriée pour chaque patient.


Questions fréquentes

L’hypermétropie est-elle héréditaire ?

L’hypermétropie a, dans de nombreux cas, une composante héréditaire, raison pour laquelle elle est plus fréquente chez les personnes ayant des antécédents d’hypermétropie dans leur famille. Toutefois, d’autres facteurs peuvent également jouer un rôle.

Qu’est-ce que l’hypermétropie chez l’enfant et peut-elle être soignée ?

La plupart des enfants sont hypermétropes dans leur enfance, mais dans de nombreux cas, la capacité d’accommodation (mise au point) de leur œil est généralement suffisante pour compenser une faible hypermétropie et leur permettre de voir les objets proches. Malgré cela, la nécessité de faire cet effort d’accommodation peut entraîner une fatigue oculaire, une gêne ou des maux de tête.

L’hypermétropie infantile se corrige généralement au fur et à mesure du développement de l’œil, et diminue jusqu’à disparaître à l’adolescence. Si l’hypermétropie n’est pas entièrement corrigée à ce moment-là, le défaut risque de persister toute la vie.

Peut-on prévenir l’hypermétropie ?

Non, l’hypermétropie ne peut pas être évitée, mais il est conseillé de la traiter le plus tôt possible pour éviter ses conséquences et contrôler les éventuels problèmes connexes.

Comment puis-je savoir si je suis candidat à la chirurgie laser de l’hypermétropie ?

En principe, toute personne âgée de plus de 21 ans et ayant une correction stable ne dépassant pas 5 dioptries peut subir une opération au laser. Au préalable, il faudra subir un examen ophtalmologique complet avec les tests de réfraction nécessaires pour confirmer son aptitude.

En plus de l’hypermétropie, puis-je avoir un autre défaut de réfraction ?

Les personnes hypermétropes peuvent également souffrir d’astigmatisme et, à un âge plus avancé, de presbytie ou de fatigue visuelle. Cependant, une personne ne peut pas être à la fois hypermétrope et myope.

Est-il possible de se faire opérer de la cataracte et de l’hypermétropie en même temps ?

La chirurgie de la cataracte consiste à enlever le cristallin opacifié (cataracte) et à le remplacer par une lentille intraoculaire. Grâce à la technologie actuelle, nous pouvons personnaliser cette lentille intraoculaire pour corriger en une seule opération les défauts de réfraction de l’œil : myopie, hypermétropie, presbytie (fatigue visuelle) et astigmatisme.

Est-il possible de se faire opérer de la cataracte après une opération de l’hypermétropie ?

Oui, en fait, c’est fréquent. Une personne peut avoir subi une opération dans le passé pour corriger son hypermétropie et, plus tard, en raison de l’évolution naturelle de l’œil, développer une cataracte qui doit être retirée. Dans ce cas, il suffit d’en informer l’ophtalmologiste pour qu’il en tienne compte lors des examens préalables à l’opération de la cataracte pour le calcul de la lentille intraoculaire.

Liens connexes

Hypermétropie

L’hypermétropie est une anomalie de réfraction de l’œil qui se produit lorsque les images sont focalisées derrière la rétine et non directement sur celle-ci, ce qui entraîne une vision floue ou brouillée à des distances intermédiaires et proches. Découvrez ses causes, son diagnostic et son traitement à l’ICR.

5 conseils pour choisir les lunettes de vos enfants

On vous explique comment choisir les lunettes de vos enfants, les caractéristiques et la monture qu’elles doivent avoir et quel est le verre qui s’adapte le mieux.

L’hypermétropie peut-elle affecter l’alphabétisation précoce?

Une étude présentée par le groupe d’étude VIP-HIP (La vision chez les enfants en âge préscolaire – L’hypermétropie chez les enfants en âge préscolaire) à l’Association for Research in Vision and Ophthalmology Meeting à Florida (États-Unis) a révélé que les enfants d’entre 4 et 5 ans avec hypermétropie présentent des performances inférieures par rapport à […]

Le progrès en chirurgie réfractive: pourquoi est-il important de préserver la cornée intacte ?

Dr. Francesc Duch: La cornée est une belle structure de l’œil. Elle est transparente comme aucune autre partie du corps, protège l’intérieur de l’œil, filtre et concentre les rayons lumineux, donne la luminosité qui définit l’apparence d’une personne… Il s’agit d’un dôme extrêmement sophistiqué, formé par eau, collagène et groupes de cellules qui conservent leur fonction […]

Avez-vous des questions?

Écrivez-nous ou prendre rendez-vous pour une consultation avec un de nos spécialistes.

Centres Ophtalmologiques ICR :

ICR siège central Ganduxer

C/ Ganduxer, 117
08022 Barcelona Voir carte

ICR Pau Alcover

C/ Pau Alcover, 67
08017 Barcelona Voir carte

ICR Cerignola

C/ Cerignola, 14
08022 Barcelona Voir carte

ICR Terrassa

C/ del Nord, 77
08221 Terrassa Voir carte

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

C/ de l'Escorial, 148
08024 Barcelona Voir carte

Centre Chirurgical Clinique Bonanova

Pg. de la Bonanova, 22-24
08022 Barcelona Voir carte

Tests et Traitements Clinique Bonanova

C/ Mandri, 63
08022 Barcelona Voir carte

ICR siège central Ganduxer

Numéro de téléphone +34 93 254 79 20
Téléphone d’urgences : +34 93 418 72 27

Horaire :
Du lundi au vendredi de 8h a 20h
Samedis de 9h à 14h

Comment s'y rendre Plus d'infos

ICR Cerignola

Numéro de téléphone 93 378 23 19

Horaire :
Monday to Friday 8 a.m. to 9 p.m.

Comment s'y rendre Plus d'infos

ICR Terrassa

Numéro de téléphone +34 93 736 34 40

Horaire :
De lundi à vendredi de 8:30 h à 14 h et de 15 h à 20 h

Comment s'y rendre Plus d'infos

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

Numéro de téléphone 902 10 10 50

Horaire :
Toutes les après-midi de 15h a 20h et vendredi matin de 10h à 14h.

Comment s'y rendre Plus d'infos

Centre Chirurgical Clinique Bonanova

Numéro de téléphone 934 34 09 25

Comment s'y rendre Plus d'infos

Tests et Traitements Clinique Bonanova

Numéro de téléphone 93 434 27 70

Comment s'y rendre Plus d'infos