« Confinés, nous utilisons plus d’écrans et cela peut provoquer une augmentation de la myopie. »

Contenu médical révisé par - Dernière révision 20/04/2020
« Confinés, nous utilisons plus d’écrans et cela peut provoquer une augmentation de la myopie. »

Le 6 avril, le Dr. Ignasi Jürgens a été interviewé par Laura Rosel dans l’émission Catalunya Nit de Catalunya Ràdio :

Le Dr Jürgens, directeur médical de l’ICR et chef du département de la rétine et du vitré, a parlé de l’impact de l’utilisation accrue des écrans sur la vision en ces moments de confinement à la maison et a donné quelques conseils pour préserver la santé visuelle. En outre, il a expliqué la relation de la conjonctivite avec le coronavirus.

Vous trouverez ci-dessous la transcription de l’entretien :

Intervieweuse : De nombreuses heures de confinement à la maison et d’exposition aux écrans peuvent affecter nos yeux. Pour cette raison, nous voulons en parler avec le directeur médical de l’Institut Català de Retina, le Dr Ignasi Jürgens.

Bonsoir, docteur.  La situation de confinement nous fait travailler très peu notre vision de loin, car nous ne sortons pratiquement pas à l’extérieur, et en plus, nous faisons beaucoup souffrir nos yeux avec les écrans. Nous étions en train d’enregistrer le baromètre des données de Catalunya Ràdio et TV3 et nous avons remarqué que nous sommes tous les jours jusqu’à neuf heures de moyenne devant un écran. Alors, allons-nous sortir de ce confinement plus myopes que la façon dont nous y sommes entrés ?

Dr. Jürgens : En effet, une façon de gérer cet état d’exception est de pouvoir travailler à distance en utilisant des écrans, mais aussi de pouvoir échapper un peu à la situation en regardant des séries ou en utilisant tous les moyens dont nous disposons grâce à la technologie et à l’Internet.

Lorsque nous utilisons ces appareils, nous utilisons principalement la vision de près et en regardant de près, il se produit quatre phénomènes : l’œil doit faire un effort plus grand pour faire la mise au point de près, c’est-à-dire que le muscle que nous avons à l’intérieur de l’œil fait que la lentille que nous avons puisse faire la mise au point de près et nous convergeons les yeux, car les deux yeux doivent regarder en même temps. En outre, quand on regarde de près, les deux yeux se rapprochent, il est plus probable que la surface oculaire qui est couverte de larmes ait tendance à s’assécher un peu plus parce qu’on cligne moins les yeux et on travaille sous moins d’éclairage. Tous ces facteurs font que nous pouvions souffrir de fatigue oculaire.

Ce n’est pas un phénomène nouveau, mais nous avons déjà observé ces dernières années une tendance croissante à utiliser la vision de près et il y a déjà des études qui montrent que la myopie est en train d’augmenter considérablement. Dans les pays asiatiques jusqu’à 80 % et dans notre contexte, la myopie est déjà autour de 60 % entre 15 et 25 ans. Cela se produit parce qu’il a été démontré que les phénomènes mentionnés et que l’oeil fait pour voir bien de près, peuvent provoquer des changements irréversibles dans l’œil et cela a été démontré par des études de population effectuées sur plus de 5 000 personnes.

Intervieweuse : Et c’est ainsi que cela peut être en train d’affecter les enfants maintenant ?  Les petits passent plus d’heures que d’habitude devant l’écran et ne sortent évidemment pas dans les parcs, ne courent pas ni ne sautent dans les rues ou dans les places. Cela peut-il les affecter encore plus ?

Dr. Jürgens : L’œil de l’enfant est un œil en développement et ce phénomène de « myopisation », d’augmentation de la myopie, nous le voyons surtout lorsque l’œil est en croissance, ce qui est approximativement jusqu’à 18 ans, bien qu’il puisse être variable. Chez les enfants, l’effet néfaste est double puisque d’une part, il y a cette augmentation de la myopie et d’autre part, l’acquisition d’habitudes insalubres. Il a été démontré que les enfants de moins de 5 ans qui passent beaucoup de temps devant les écrans bougent moins, font moins d’exercice et cela a d’autres conséquences qui ne sont pas directement liées à la vision, mais à la santé en général.

Intervieweuse: Il y a une autre question, docteur, qui a attiré notre attention, c’est qu’il y a des études médicales qui commencent à circuler et selon lesquelles la conjonctivite pourrait être un symptôme du coronavirus. En fait, vous avez vous-même mis en garde contre cette possibilité. Depuis la déclaration de la pandémie, avez-vous détecté davantage de cas de conjonctivite ?

Dr. Jürgens : En général, les virus qui provoquent des symptômes catarrhaux affectent principalement les muqueuses et peuvent provoquer des conjonctivites, et celui-ci est l’un d’entre eux. Pas seulement celui-ci, mais aussi d’autres virus. Dans ce cas, les conjonctivites associées à un coronavirus ne sont généralement pas très graves. Nous voyons des conjonctivites associées à de petites épidémies dans les piscines qui sont causées par un virus nommé « adénovirus » et qui provoquent des conjonctivites beaucoup plus marquées que le coronavirus.

Dans notre centre, nous avons un service d’urgences ophtalmologiques 24 heures sur 24 et, au vu de cette situation exceptionnelle, il faut dire que nous n’avons pas constaté une recrudescence significative de la conjonctivite. En ce sens, nous considérons qu’il s’agit d’un virus qui peut provoquer une conjonctivite, mais ce n’est pas l’un des virus qui la provoque le plus.

Intervieweuse : Il s’agit donc d’un autre symptôme qui, bien qu’il soit minoritaire, doit être pris en considération. Pour terminer, docteur, que pouvons-nous faire pour essayer de garder nos yeux en bon état jusqu’à la fin du confinement ?

Dr. Jürgens : Lorsque vous travaillez avec des écrans, il est recommandé de lever les yeux toutes les vingt minutes ou toutes les demi-heures pendant environ 20 secondes.En fait, il existe la règle 20-20-20 qui propose de lever les yeux toutes les 20 minutes pendant 20 secondes et de fixer le regard à une distance minimale d’environ 20 pieds, ce qui équivaut à environ 6 mètres. Autrement dit, regardez de loin, prenez ces pauses et travaillez dans un bon éclairage, car lorsque nous le faisons dans un éclairage faible, la pupille se dilate et la capacité de concentration est moindre et nous devons faire un effort d’adaptation plus important. Il faut surtout éviter que cette utilisation accrue des écrans (des jeux vidéo, etc.) ne devienne pas une habitude une fois la période de confinement est terminée. Dès que la pandémie sera passée, nous devrons profiter du fait que nous sommes un pays latin et que nous sommes habitués à vivre en dehors de chez nous.

Intervieweuse : Nous avons donc pris note de tous ces conseils Dr Ignasi Jürgens, directeur médical de l’Institut Català de Retina. Merci beaucoup et bonsoir.

Dr. Jürgens : C’est un plaisir. Bonsoir et bonne santé à vous tous.

L’entretien peut s’écouter sur le lien suivant (en catalan):

https://www.ccma.cat/catradio/alacarta/catalunya-nit/doctor-jurgens-confinats-utilitzem-mes-pantalles-i-aixo-pot-provocar-un-augment-de-la-miopia/audio/1068222/

Liens connexes

L’utilisation d’écrans chez les enfants de moins de 5 ans peut être nuisible pour leur développement

De plus en plus les enfants utilisent des écrans pour jouer, que ce soit de téléphones ou d’ordinateurs. Même si dans quelques cas ils peuvent être utilisés à des fins éducatives, son usage excessif dès le plus jeune âge a été associé à des difficultés de développement, à l’obésité, à des problèmes pour dormir et […]

Relation entre le coronavirus et l’ophtalmologie

D’après l’American Academy of Ophtalmology, certains rapports suggèrent que le nouveau foyer de coronavirus peut provoquer de la conjonctivite. Par conséquent, il pourrait se transmettre par contact d’aérosol avec la conjonctive. Dans ce sens, l’organisation explique que les patients présentant une conjonctivite et des symptômes respiratoires, et ayant voyagé dernièrement en Chine ou bien ayant des membres de leur famille ayant rentré de la Chine dernièrement, pourraient être atteints de cette maladie.

7 sur 10 personnes souffrent le Syndrome de la vision informatique

Les personnes de moins de 60 ans arrivent à regarder en moyenne  8 heures par jour les appareils électroniques à une courte distance. Un nombre si important d’heures  peut affecter la vision et finire par devenir un problème qui peut causer des problèmes comme la fatigue oculaire, démangeaisons, oeil sec, vision trouble, rougeur ou même maux […]

Conjonctivite infectieuse

Qu’est-ce qu’une conjonctivite infectieuse? La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, qui est la membrane muqueuse qui tapisse l’intérieur des paupières. Habituellement, il affecte les deux yeux au même temps, bien qu’il peut commencer dans un œil et se propager à l’autre en un ou deux jours. L’affectation est donc asymétrique et plus grande […]

Conjonctivite allergique

Tout ce qu’il faut savoir sur… La conjontivite allergique consiste à l’inflammation de la conjonctive causée par une réaction face à un allergène. Les symptômes varient selon les personnes et les régions géographiques. Elle peut être saisonnière ou perannuelle. Elle peut causer des demangeaisons, inflammation, secrétions aqueuses, yeux larmoyants et rougissement des yeux. Ses effets peuvent être réduits en évitant […]

Plusieurs médias recueillent des témoignages d’ophtalmologues de l’ICR sur l’impact des dispositifs électroniques dans la vision

En décembre dernier, plusieurs médias comme  La Vanguardia, El Diario.es, El Comercio, El Confidencial o le  Diario Vasco, entre autres, ont publié le témoignage d’ophtalmologistes de l’ICR avertissant que les cadeaux technologiques avec écrans, tels que les portables ou ordinateurs portables, peuvent causer l’apparition de problèmes oculaires, de la fatigue visuelle à l’irritation ou à la vision […]

Avez-vous des questions?

Écrivez-nous ou prendre rendez-vous pour une consultation avec un de nos spécialistes.

Centres Ophtalmologiques ICR :

ICR Pau Alcover

C/ Pau Alcover, 67
08017 Barcelona Voir carte

ICR siège central Ganduxer

C/ Ganduxer, 117
08022 Barcelona Voir carte

ICR Terrassa

C/ del Nord, 77
08221 Terrassa Voir carte

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

C/ de l'Escorial, 148
08024 Barcelona Voir carte

Centre Chirurgical Clinique Bonanova

Pg. de la Bonanova, 22-24
08022 Barcelona Voir carte

Tests et Traitements Clinique Bonanova

C/ Mandri, 63
08022 Barcelona Voir carte

ICR siège central Ganduxer

Numéro de téléphone +34 93 254 79 20
Téléphone d’urgences : +34 93 418 72 27

Horaire :
Du lundi au vendredi de 8h a 20h
Samedis de 9h à 14h

Comment s'y rendre Plus d'infos

ICR Terrassa

Numéro de téléphone +34 93 736 34 40

Horaire :
De lundi à vendredi de 8:30 h à 14 h et de 15 h à 20 h

Comment s'y rendre Plus d'infos

Service d’ophtalmologie à la Clinique Ntra. Sra. del Remei

Numéro de téléphone 902 10 10 50

Horaire :
Toutes les après-midi de 15h a 20h et vendredi matin de 10h à 14h.

Comment s'y rendre Plus d'infos

Centre Chirurgical Clinique Bonanova

Numéro de téléphone 934 34 09 25

Comment s'y rendre Plus d'infos

Tests et Traitements Clinique Bonanova

Numéro de téléphone 93 434 27 70

Comment s'y rendre Plus d'infos

Ce site web utilise des cookies afin de recueillir des informations statistiques sur votre navigation. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez son usage. Plus d'infos.